Le site de la FNCTA

BLANK

de Simon Capelle

ZÔNE-POEME

On dit souvent que ce sont les souvenirs qui ramènent à l’enfance.

Ce sont les vides, l’absence de liaison, de ponctuation, entre deux phrases de notre mémoire qui font surgir soudainement quelque chose hors de l’oubli, un vide qui contraint le perdu à jaillir de nouveau, à bousculer le présent.

Cela ne permet pas de considérer l’identité comme figée, le vécu comme refoulé, mais propose un corps délesté, percé de trous, qui renouvelle une poésie de l’existence.

BLANK est une invitation à réinventer nos paysages oubliés, un silence, face au temps, face aux souvenirs perdus : s’évader, marcher dans la neige, ou s’endormir et rêver.

La mémoire a effacé ce que nous étions. Pourtant nous sommes là encore. Nous avons 1 an ou 95 ans, et nous fouillons. Mais nous fouillons vraiment…

Le Kursaal le 22/09/2018 à 20h30
retour