Le site de la FNCTA

C'EST NOËL TANT PIS

de Pierre Notte

LES MOBILES HOMMES

Comment parler de la famille, du pouvoir des fêtes , 
de l’obligation de répondre présent parce qu’à Noël il est de mise de parler d’ amour ...
Peut-on ignorer la débâcle de nos bons sentiments et suspendre l’espace d’un instant, l’espace d’une soirée les rancœurs accumulées...
Comment parler de la mort, celle de la grand mère ou de celle qui plane au- dessus de nos têtes tel un oiseau menaçant qui nous ramène à notre état de vivant qui s’oublie bien trop souvent.
Par des tableaux successifs, d’espaces poétiques et lents, de moments bavards et de silence, de lumières religieuses aux scintillements féériques des lumières de Noël.
De la neige blanche, qui efface tout, comme une remise à zéro, un nouveau départ.
Que cela puisse être drôle n’est pas l’essentiel,
c’est l’urgence et le chemin des individus au sein de cette famille qui importent, que cela aille au-delà de nous, des êtres, des choses.
Que l’émotion vraie, soit là. Celle qui ne triche pas et parle à chacun de nous, sans artifice et si le Rire vient c’est qu’il est juste et innocent comme celui d’un enfant.

Oui cette pièce est drôle, Oui cette pièce est grinçante mais elle parle avant tout, de nous ... Etres humains perdus dans le dédale de la vie...

Le Kursaal le 18/09/2018 à 20h30
retour